Marmolada: 3343 metri

La Marmolada, connue comme “Reine des Dolomites”, est un massif de montagne des Alpes, dont le sommet le plus haut est Punta Penia (3.343 m), se situe entre la Vénétie et le Trentin-Haut-Adige. Le versant oriental est délimité par la rivière Cordevole et le versant occidental par le Val de Fassa.

IMG 3389

Pendant l'hiver, la Marmolada offre la possibilité d'entreprendre tous les sports hivernaux, aussi grâce aux liaisons entre les domaines skiables du Dolomiti Superski: Arabba, Civetta, Sellaronda. La piste la plus importante est “La Bellunese”, qui départ à Punta Rocca, à 3.269 m, et qui arrive à Malga Ciapela, à 1.446 m, 12 km au total, la piste la plus longue des Dolomites, accessible grâce au téléphérique homonyme, réparti en trois tronçons : le premier s'arrête à Banc, le deuxième arrive jusqu'à Serauta et le troisième jusqu'à Punta Rocca. Aux pieds du massif, se trouve la zone du Padon, avec des pistes adaptées à tous, skieurs experts ou pas, et des zones consacrées à toute la famille.

 

La Reine des Dolomites n'est pas seulement l'un des meilleurs endroits au monde pour pratiquer le ski alpin : les passionnés du ski de fond ont en effet à la disposition différents parcours, il ne manque pas de pistes pour le télémark ou le snowboard ou des itinéraires à parcourir avec les raquettes à neige, à travers les bois du Val Pettorina, ou freeride accompagnés par des guides de haute montagne. Ces pistes sont aussi traversées par le Giro Sciistico della Grande Guerra, un parcours qui serpente aux pieds de sommets et massifs très connus, comme Civetta, Pelmo, Tofane, Lagazuoi, Conturines, Settsass, Sassongher, Sella et Marmolada. Il est aussi intéressant le tour avec les raquettes à neige “La volpe ti guarda” (Le renard t'observe) à la découverte des traditions et des travaux d'une fois à Malga Ciapela.

 

À ne pas oublier le fait que la Marmolada est aussi le paradis de l’alpinisme : ce sommet a été en effet le protagoniste des premières grimpées, et depuis ce moment-là elle est destination de grimpeurs de tout le monde, attirés par la très connue paroi Sud, la “paroi d'argent”, où plus de 100 voies d'escalade ont été ouverte. La région toute entière est traversée par l'Alta Via n.2 delle Dolomiti (haut chemin n.2 des Dolomites) et offre plusieurs opportunités différentes pour des excursions, des promenades ou des chemins aménagés (via ferrata) en montagne, certains même de grand intérêt historique et culturel : en effet il vaut la peine de visiter les grottes et les chemins creusés à Serauta par les soldats pendant la première guerre mondiale.

 

La Marmolada est parfaite aussi pour les cyclistes, qui peuvent parcourir les plus belles étapes du Tour d'Italie, en montant le craint col Fedaia, mais elle offre aussi plusieurs itinéraires pour les passionnés de VTT.

 

La Marmolada est considérée la chaîne de montagnes la plus élevée des Dolomites, bien qu'elle ne soit pas composée par de la dolime, mais par des calcaires gris, dérivés de récifs de corail, qui sont appelés calcaire de la Marmolada, et de matériel volcanique.

 

Le nom Marmolada pourrait dériver du latin “marmor”, qui signifie marbre, ou d'une racine indo-européenne attestée en grec “marmar”, en italien “briller”. Le signifié du nom se réfère au glacier, qui a donné la vie même à une légende, qui raconte qu’une vieille femme avait récolté le foin le 5 août, fête de Notre-Dame-des-Neiges, bien que ses compatriotes fussent contraire. Pendant la nuit suivante, il neigeait tellement fort que le jour après le glacier était formé et sous le glacier, la vieille dame avait été enterrée avec son foin dans sa grange.

 

JoomShaper